Collectif Jean de Neyman
La Résistance en mémoire

Site de recherches sur la vie de Jean de Neyman, Résistant, fusillé le 2 septembre 1944 à Saint-Nazaire (Heinlex) en Loire-Inférieure (Loire-Atlantique aujourd’hui) - France.

DE NEYMAN Jean
Article mis en ligne le 2 décembre 2023
dernière modification le 24 février 2024

par Patrice

Index des biographies.
 
Nos recherches portent essentiellement sur Jean de Neyman. Si vous avez d’autres sources ou iconographie à nous communiquer, nous serons heureux de les intégrer (sous réserve d’acceptation du Collectif).

NOM : DE NEYMAN
Prénoms : Jean, Casimir
Né le : 02/08/1914 à Paris VII
Décédé le : 02/09/1944 à Saint-Nazaire (fusillé à l’âge de 30 ans)
Profession : Enseignant, professeur de physique

Courte biographie

Il est difficile de faire une courte biographie quand vous êtes sur un site internet qui est complètement dédié à la personne !
Né à Paris, le 2 août 1914, de parents d’origine polonaise, il est professeur de physique. Sous le gouvernement de Vichy, Jean de Neyman, fils d’étranger, quitte l’enseignement public et entre comme professeur au cours secondaire privé « Le Cid » à La Baule.
Il est communiste et profondément antifasciste.
N’ayant pu trouver au début, le contact avec un groupe de résistants organisés, il mène une propagande intense contre l’occupant dans les milieux qu’il fréquente. Il devient un des animateurs de la Résistance dans la région nazairienne.
En mai 1944, il rentre dans la clandestinité et constitue une équipe de F.T.P. dont le lieu de résidence sera la ferme de Joseph Gergaud à Saint-Molf.
L’activité du groupe est importante : actions de guérilla, captures d’équipements et d’armes, coupures, ruptures de câbles électriques et téléphoniques, sabotages de transformateurs et ouvrages militaires, destruction et désamorçage de mines, chasse aux Géorgiens pilleurs de fermes, etc.
Le 17 août, non loin de la ferme, deux marins allemands déserteurs qui s’étaient joints au groupe sont surpris par une patrouille allemande. L’un s’enfuit, mais l’autre est capturé. Jean essaie de le secourir en discutant avec les soldats, mais il est arrêté à son tour. Ils sont emmenés au château d’Heinlex à Saint-Nazaire.
Torturé avant d’être fusillé, le déserteur allemand Gerhart dénonce ceux qui l’ont accueillis.
À leur tour, deux de ses camarades sont arrêtés et la ferme est pillée et criblée de balles. Ils rejoignent Jean à Heinlex où on les laisse trois jours sans manger avant de les transférer au camp Franco à Gron. D’autres seront aussi arrêtés.
Jean réussi à innocenter ses camarades en prenant sur lui toutes les responsabilités.
Il est condamné à mort le 25 août 1944 à Heinlex après s’être défendu lui-même avec un courage et une noblesse qui impressionnèrent les Allemands eux-mêmes.
Il sera fusillé le 2 septembre 1944.
Un décret du 24 avril 1956, publié au journal officiel en date du 17 mai 1946 attribue, à Jean, à titre posthume, la Médaille de la Résistance avec « Rosette ».
Un premier témoignage de sa vie est déposé, par son père Constantin de Neyman, avec d’autres éléments, auprès de Paul Langevin, comme "autorité scientifique". Ce tapuscrit est conservé au Musée de la résistance nationale à Champigny-sur-Marne [1].

Duplicata du diplôme de la Médaille de la Résistance Française déposé au [<acronym title="Musée de la Résistance nationale">M.R.N.</acronym>->https://www.musee-resistance.com/] à Champigny-sur-Marne
Médaille de la Résistance Française avec rosette
Décret du 24 avril 1946, paru au journal officiel du 17 mai 1946
Duplicata du diplôme déposé au M.R.N. à Champigny-sur-Marne
M.R.N. | Fonds Patrice Morel - Relatif à Jean de Neyman

Quelques dates

Nous vous proposons des dates clé liées à son parcours. En parallèle, nous mettons aussi celles qui ont pu affecter ses choix ou les ont orientés. Cette frise et ce tableau seront alimentés au fur et à mesure de la mise à jour de ce site ou d’autres connaissances. N’hésitez pas à apporter les vôtres en nous les soumettant.

Galeries

Les objets de Jean conservés au Musée de la Résistance nationale à Champigny

<p>Dernier carnet de Jean de Neyman</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Nantes <-> La Baule 1943</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>JEAN DE NEYMAN - AGRÉGÉ DE L'UNIVERSTÉ - ANCIEN PROFESSEUR DE PHYSIQUE - DU LYCÉE DE SAINT ÉTIENNE - 15, RUE DU BAC - PARIS 7e</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>JEAN DE NEYMAN - PROFESSEUR AGRÉGÉ DES SCIENCES PHYSIQUE - LIT. 11-10 - 15, RUE DU BAC, PARIS-7e</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Classe 1934</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Verso</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Voir article consacré à la dernière lettre de Jean.</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Sa dernière lettre avant d'être fusillé.</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Jean au chevet de sa sœur Marie de Neyman</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny. <p>Réalisée par Jean de Neyman</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> (conservée au Musée de la Résistance nationale à Champigny.

Notes :

Les photos et une peinture de Jean avec sa famille conservées par Dominique (scannées)

 © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>Année inconnue.</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>Premier rang : Titus (le père), Ida ou Wanda<br class='autobr' />
Second rang : ?, Constantin, Casimir, Stanislas</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>Extrait de la plaque en verre</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>En militaire (1939)</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>Les frères et sœur.</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>Aux Tuileries à Paris.<br class='autobr' />
© Fonds Dominique de Neyman - Fonds relatif à <acronym title="Jean de Neyman">J.d.N.</acronym> - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym></p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>La matière picturale semble être de l'acrylique sur carton</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym>  © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym> <p>Les parents d'André, Jean et Marie</p> © Fonds Dominique de Neyman - Collection <acronym title="Patrice Morel">P.M.</acronym>

Notes :

Arbre généalogique

Nous vous proposons l’arbre généalogique que nous avons reconstitué grâce à sa famille, chercheurs, et administrations publiques telle, par exemple que l’INSEE.

Arbre généalogique de Jean
tableau 4 colonnes,Intitulé,Crédit,Format disponible,Observations
IntituléCréditFormat disponibleObservations
Arbre généalogique de Jean de Neyman
© Collectif J.d.N.
Collectif J.d.N. Pdf Disponible auprès du Collectif.

Publications

Bien qu’un seul opuscule, lui ait été consacré, le Parti communiste local nazairien a le mérite d’avoir fait le nécessaire, avec ses moyens. D’autres formes de publications lui ont été, en partie, consacrées. Nous vous recommandons la page affectée à ces diffusions.

Liens

Nous vous recommandons la page affectée à sa sitographie.

Des outils

Signature
tableau 3 colonnes,Signature 1,Signature 2,Signature 3
Signature
Acte de mariage
© Archives départementales du Bas-Rhin (cote 4E482_1054)
Signature
Dernière lettre (02/09/1944)
© A.M.R.N. - Fonds Dominique de Neyman - Collection P.M. / Collectif J.d.N..
Signature
Lettre à Georges VACHON (02/09/1944)
© Archives Départementales de Loire-Atlantique (cote 222 J 10)

Dans la même rubrique

TOURNÈS Dominique
le 6 juillet 2024
par Patrice
JAGOT (docteur)
le 10 avril 2024
par Patrice
TAZIEFF Haroun
le 23 mars 2024
par Patrice
FRÜHLING Louis
le 24 février 2024
par Patrice
STAPF Pierre
le 10 décembre 2023
par Patrice